L’héritage des mini-jeux

 
 
Photo_2

 

 

 Des mois de travail acharné, 10 jours de folie et de compétition, un territoire transcendé et transformé… que reste-t-il de ces mini-jeux ?

Un héritage est toujours délicat à gérer, encore plus quand il est collectif. En premier lieu, le bilan est quantitatif et c’est un record : 38 médailles (2 en or, 19 en argent et 17 en bronze) et cela dans 6 disciplines sur 8. Les jeunes sportifs gardent encore des étoiles dans les yeux et rêvent d’autres compétitions. Les nouvelles infrastructures, les anciennes rénovées et le matériel de compétition sont actuellement utilisés à temps complet et les entraînements sont pleins… des vocations sont nées.

Toutes les ligues du Territoire sont maintenant dotées de matériel de compétition pour le développement de leur sport et l’augmentation des performances. Les compétences acquises par les diverses formations et échanges avec les professionnels et arbitres internationaux permettent une plus grande efficacité dans la gestion des compétitions sportives et un encadrement de meilleure qualité. La confrontation a permis aussi de situer le niveau des équipes et de mieux travailler sur les points faibles physiques et/ou tactiques. Enfin, une « fierté territoriale » s’est cristallisée autour des nouveaux champions entraînant les plus jeunes sur les terrains de sport et vers les clubs.

 

Photo_2

 

Photo : Eric BARNABE

Légende - Unai BUSTILLO : N°293, la révélation du décathlon, médaille d’argent pour sa première participation.

Rédacteur Patrick BONFILS