Coopération régionale (CPS, Accord Particulier)

Fonds Pacifique

 

RÉSULTATS DU COMITE DIRECTEUR DU FONDS PACIFIQUE 2020

Le Fonds Pacifique est un fonds du Ministère des affaires étrangères et du développement international, qui a vocation de soutenir les actions de coopération régionale de la France et de ses collectivités dans le Pacifique Sud, contribuant ainsi à l’insertion régionale des territoires de Nouvelle-Calédonie, de Polynésie française et de Wallis-et-Futuna.

Composé pour moitié de représentants des trois collectivités françaises du Pacifique et pour moitié de représentants de l’État, le comité directeur est présidé depuis le 1er janvier 2020 pour une durée de deux ans par la Polynésie-française.

Il est chargé de valider les projets éligibles au Fonds Pacifique et d’instituer la répartition des subventions, à hauteur de 50 % du montant global du projet.

 
 

Réunion du Comité directeur du « Fonds Pacifique » à Papeete, le 25 février 2020

Le comité directeur du Fonds Pacifique s’est réuni le 25 février 2020 à Papeete sous la présidence de Monsieur Edouard Fritch, Président de la Polynésie-française.
Le Territoire de Wallis et Futuna était représenté par Monsieur Jean-Paul Mailagi, président des commissions finances et de la coopération régionale et de Monsieur André Vaitootai Tui Mata’Utu président de la commission de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche à l’Assemblée territoriale des îles de Wallis et Futuna.

À l’issue du premier appel à projets du Fonds Pacifique 2020, en ce qui concerne les projets déposés à Wallis et Futuna 11 demandes de subventions ont été réceptionnées par l’administration supérieure. 8 projets ont été validés par le Comité directeur du Fonds Pacifique pour un montant total de 224 000 euros. Les actions à réaliser s’inscrivent dans une logique de coopération régionale dans les secteurs, de l’éducation de la formation et de l’insertion sociale à travers les activités sportives.

Pour son exercice de 2020, 63 projets sur 92ont été adoptés par le comité directeur pour une enveloppe globale de subventions de 2 295 000 millions d’euros, laissant une disponibilité d’environ 205 000d’euros pour la consultation à domicile et les imprévus.